OEA

La voie vers une croissance sécurisée et compétitive

Séoul avril 2012
Plus de 800 délégués venant de plus de 90 pays ont assisté à la Conférence mondiale de l’OMD sur les OEA, placée sous le thème «OEA, la voie vers une croissance sécurisée et compétitive», qui s’est tenue récemment en Corée du Sud. Organisé conjointement par l’OMD et la douane coréenne, cet événement avait pour but de rassembler toutes les parties concernées pour discuter de la mise en œuvre de programmes d’Opérateurs Économiques Agréés (OEA).

Dans le discours principal qu’il a prononcé, Kunio Mikuriya, Secrétaire général de l’OMD, a souligné l’importance du statut d’OEA, le renforcement partenariats douane-entreprises, pour faire face au défi lié à une augmentation rapide des volumes commerciaux. Ce défi exige la gestion des risques pour la douane et la conformité pour les opérateurs commerciaux.

Le Secrétaire général a également insisté sur la nécessité de développer un système d’accords de reconnaissance mutuelle (ARM) des OEA pour créer des liens entre les administrations douanières et l’ensemble des opérateurs agréés au niveau mondial. Pour lui, la solution consiste à faire participer par la suite d’autres services gouvernementaux aux programmes d’OEA, à l’image de ce que l’OMD a entrepris récemment avec l’OACI et d’autres parties prenantes, en s’efforçant de créer une synergie de programmes comparables avec des OEA dans le domaine de la sécurité du fret aérien.

Cette conférence, qui s’est déroulée pendant deux journées et demie, a outre els points évoqués ci-dessus évoqué les défis liés à la mise en œuvre de programmes d’OEA et d’ARM et d’autres points pertinents liés à la sécurité de la chaîne logistique et à la facilitation des échanges.

Des documents sont actuellement en cours d’élaboration à l’OMD -tant pour les pays en voie de développement que pour les PME- afin d’harmoniser le contenu des dossiers de candidature pour le statut d’OEA ainsi que le questionnaire d’auto-évaluation y lié.